pieteLe tournoi de tennis de Wimbledon touche à sa fin. Le mondial de football au Brésil progresse également vers son apogée, la finale. Le Tour de France à vélo, quant à lui, va débuter… Si nous voulons du sport à la télé, nous en avons, peut-être parfois à satiété !
L’été est là, propice aussi pour pratiquer peut-être davantage de sport personnellement ou avec des amis, ici ou ailleurs. Et si nous en sommes empêchés pour raisons de santé ou d’âge trop avancé, alors nous pouvons pratiquer du ‘sport intellectuel’, je veux parler de la lecture, la méditation, la réflexion, voire l’écriture. Il y a également la peinture ou le dessin, ou toute autre forme de loisirs et culture : musique, sculpture, danse, théâtre…

‘Exerce-toi à vivre dans l’attachement à Dieu (la fidélité à Dieu, la piété). Les exercices physiques sont utiles, mais à peu de choses ; l’attachement à Dieu (la fidélité à Dieu, la piété), au contraire, est utile à tout, car il nous promet la vie pour maintenant et le futur. C’est là une parole certaine, qui mérite d’être accueillie par tous’ (I Tim.4.7b-9).
L’apôtre Paul, dans son exhortation à son jeune collaborateur Timothée, encourage à la piété, qui peut être définie comme la fidélité à Dieu, ou l’attachement à Dieu, suivant les traductions de la Bible citées ci-dessus.
‘Quelle piété pour aujourd’hui ?’, c’est aussi le thème de la Fédération Baptiste pour cette année 2014. C’est là-dessus, entre autres, que le congrès de ladite fédération a ‘planché’ fin mai à Lisieux, de par les prédications, les ateliers, la vie de piété concrète.

Et toi ? (…) Désires-tu t’exercer à vivre dans la piété, dans ta vie de tous les jours ? Désires-tu être attaché à Dieu, veux-tu lui être fidèle ? (…) Car une vie de piété, elle se construit, elle s’entretient, elle progresse aussi. Exercer une vie de piété, cela se traduit en paroles et en actes ; cela veut aussi dire que les actes ne contredisent pas les paroles, pour autant qu’elles soient pieuses… Exercer une vie de piété, c’est un acte de la volonté, c’est aussi un effort quotidien, mais c’est surtout un plaisir, celui d’être fidèle à Dieu, attaché à Lui, c.-à-d. étant joyeux de vouloir ne pas le décevoir, lui faire plaisir !

Cet été, dans quelque activité que nous entreprenons, y compris le repos bien mérité et nécessaire à nos corps, puissions-nous vivre, chacun(e) d’entre nous, dans une attitude d’exercice de la piété envers le Seigneur, qui ‘nous promet la vie pour maintenant et le futur’ (v.8b), oui une vie digne d’être vécue, heureuse, épanouie, ancrée en Dieu.

Christophe Hahling, pasteur