‘Les cieux proclament la gloire du Ressuscité’ ; ‘A toi la gloire, ô Ressuscité ! A toi la victoire, pour l’éternité ! A toi la victoire, pour l’éternité !’ ; ‘Je crois en toi, mon Sauveur ressuscité. Rien ne pourra de mon cœur ôter la foi’ ; ‘Rédempteur du monde, pour nous tu fus crucifié, ton amour ta grâce abondent, ô glorieux ressuscité’ ; ‘Celui qui a changé ma vie, oui c’est Jésus … Je l’ai rencontré, lui le ressuscité, il a changé ma vie, Il est vivant aujourd’hui’ ; ‘Jésus sort de la tombe, Il vit il est vainqueur’ ; ‘Brisant ses liens funèbres, Alléluia ! Christ est sorti des ténèbres, Alléluia !’ ; Entends le chant qui résonne : « Tu peux naître de nouveau. » Entends les cloches qui sonnent : « Christ est sorti du tombeau ! »’.

Cette liste de cantiques qui évoquent la résurrection du Seigneur Jésus n’est de loin pas exhaustive. Elle est en tout significative quant à l’importance de Pâques pour nos vies de chrétien(ne)s. Oui, comme l’écrit l’apôtre Paul aux Corinthiens : Si Christ n’est pas ressuscité, alors notre prédication est vide, et votre foi aussiSi Christ n’est pas ressuscité, votre foi est inutile, vous êtes encore dans vos péchés… Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Mais en réalité, Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts‘ (I Cor.15, v.14,17,19,20). Les passages du Nouveau Testament qui évoquent la résurrection de Christ sont également nombreux, démontrant ainsi le fondement pour notre foi de ce fait historique.

Quel privilège et quel réconfort, en effet, de pouvoir dans la prière parler à un Dieu qui est vivant, qui est puissant, qui est agissant, un Dieu qui nous voit, nous entend et nous comprend.

En effet, si Jésus n’était pas ressuscité, notre vie serait fondée sur du vide, sur une illusion, sur un homme faillible et donc limité, et nous serions – comme le dit l’apôtre – ‘les plus à plaindre de tous les hommes’. Mais tel n’est pas le cas ! Car ‘Christ est ressuscité, précédant ainsi ceux qui sont morts’, tout en nous assurant une vie merveilleuse sur terre déjà.

L’espérance chrétienne, se fondant sur Christ ressuscité et vivant pour toujours, balaie ainsi tous les espoirs limités et fragiles des humains. L’espérance chrétienne est une assurance, une certitude de la vie de Dieu en nous par son Esprit.

Puissions-nous donc célébrer la fête de Pâques dans cet état d’esprit de reconnaissance et de joie dans notre Seigneur et Sauveur vivant et vrai ! Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Christophe Hahling, pasteur

Share Button