DANS L’ANCIEN TESTAMENT

1. Dieu l’ordonne à Israël
Deut 4 : 9-10 «Enseigne-le à tes enfants et aux enfants de tes enfants »
Deut 11 : 18-21 « Vous leur en parlerez dans ta maison… en voyage… quand tu te coucheras,
quand tu te lèveras. Tu les écriras… »
Deut 32 : 46-47 « les paroles que je vous conjure aujourd’hui de recommander à vos
enfants »
2. Les parents doivent enseigner
Deut 6 : 6-9 « ces commandements seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants… »
Dans le mot hébreu inculquer il y a une idée très forte, mordre pour en laisser des traces…
donc un enseignement insistant, profond.
3. Les conséquences chez des enfants non enseignés
Ps 78 : 1 à 8 « une race indocile et rebelle… »
Juges 2 : 7 à 12 « ils firent ce qui déplaît à l’Eternel et ils servirent les Baals » Des enfants
non évangélisés deviendront indociles, rebelles, idolâtres et de grands pécheurs devant
l’Eternel.
4. Eveiller les enfants pour qu’ils posent des questions
Deut 31 : 12-13 Les grands rassemblements d’adultes devaient aussi réunir tous les enfants,
même si ceux-ci ne comprennent pas tout le langage pour adulte.
Josué 8 : 35 Josué a lu toute la loi devant les enfants
2 Chr 20 : 13-15 Devant un grand danger, les enfants sont là et participent à une belle
manifestation de la puissance du Saint Esprit qui a du les marquer.
Esdras 10 : 1 Les enfants participent à une grande repentance.

JESUS ENSEIGNE L’EVANGELISATION DES ENFANTS

1. Jésus invite personnellement les enfants à venir à Lui Marc 10 : 14 & Luc 18 : 16
2. Les enfants peuvent croire dans le salut
– Jésus donne une leçon à ses disciples avec un petit enfant Matthieu 18 : 2 à 5
– Jésus demande de ne pas scandaliser « un de ces petits qui croient en moi » Matthieu
18 : 6 On peut traduire scandaliser par « faire pécher ». Le verbe croire en grec est le
même que l’on retrouve dans Jean 3 : 16, il s’agit de la foi pour le salut et la vie
éternelle. Le terme grec « petit » concerne les enfants que l’on prend encore dans les
bras.
3. L’humilité et la simplicité qui conduit au salut se trouve dans le cœur de l’enfant
Matthieu 18 : 3 L’enfant par nature est enseignable, humble, confiant, simple. Ces qualités,
hélas, disparaissent progressivement avec l’âge.
4. Jésus les estime d’une grande valeur Matthieu 18 : 5, 10 Recevoir, s’occuper d’un
enfant, c’est s’occuper de Jésus lui-même et même les anges dans le ciel ont un intérêt pour
les enfants.
1
5. Les petits enfants sont perdus nous enseigne Jésus Matthieu 18 : 12-13 Un enfant
comme une brebis, ne peut revenir seul, il faut aller le chercher pour l’amener au bon berger,
Jésus qui seul peut le sauver.
6. La volonté de Dieu c’est que les enfants ne périssent pas Matthieu 18 : 14

L’EGLISE PRIMITIVE ENSEIGNAIT LE SALUT AUX ENFANTS

1. Paul aux Ephésiens s’adresse « aux saints et aux fidèles en Jésus-Christ » Ephésiens
1 : 1 et dans le cours de son épître, parmi ces fidèles, il parle directement aux enfants
Ephésiens 6 : 1 à 4 donc les enfants sont « des saints et des fidèles »
2. Paul aux Colossiens de même tient le même langage dans Col 1 : 1 et ensuite dans
Col 3 : 20 Paul parle directement aux enfants.
3. Les parents chrétiens sont exhortés à élever leurs enfants dans les voies du
Seigneur Ephésiens 6 : 1 à 4
4. L’enfant a besoin de faire l’expérience de la nouvelle naissance car « l’enfant
naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu » 1 Cor 2 : 14 Donc avant
d’enseigner la soumission à la Parole de Dieu, il faut que la nature de l’enfant soit
changée par la présence de Jésus dans son cœur.
L’évangélisation des enfants
2