Attendez-vous à Dieu

« Les adolescents se fatiguent et s’épuisent, les jeunes gens se mettent à trébucher, mais ceux qui comptent sur l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent leur envol comme les aigles. Ils courent sans s’épuiser, ils marchent sans se fatiguer. » (Esaïe 40.30,31)

La fatigue est une réalité humaine. Nous vivons dans un monde où nous subissons des pressions de tous côtés, nous sommes chargés tout le temps. Nous devons produire, nous devons rendre des comptes aux autres. Le monde fonctionne de cette manière, nous devons toujours produire, non seulement la société, mais aussi nous-mêmes, en nous fixant des objectifs que nous devons atteindre à tout prix.

Après notre arrivée en France, je me suis souvent senti extrêmement fatigué et épuisé, que ce soit à cause de la langue, pour des raisons administratives et aussi pour les choses simples du quotidien. Nous sommes fatigués parce que nous ne pouvons pas résoudre tel problème, il y a le stress au travail, des factures qui doivent être payées tous les mois, sans parler de la concurrence pour être le meilleur. Tout cela prend notre force et notre énergie, nous courons tout le temps, c’est notre vie.

Je crois qu’en ce moment, vous courez après quelque chose, vous courez pour livrer des résultats, car nous livrons toujours quelque chose, que ce soit à l’école, au travail ou même à la maison. Je pense aussi que vous attendez depuis longtemps que quelque chose se passe, et puis vous êtes fatigués d’attendre. Donc, si vous vous sentez fatigués, n’avez pas la force de continuer, le prophète Esaïe est la voix de Dieu pour vous.
La première vérité qu’il dit est : l’être humain court. Nous vivons dans un monde pressé, où même les plus jeunes sont fatigués. La deuxième vérité : ceux qui s’attendent à Dieu ont leur force renouvelée. Ils continuent à courir, mais ils ne s’épuisent pas, ils marchent, mais ils ne se fatiguent pas. Ceux qui comptent sur Dieu ne sont pas fatigués parce qu’ils se reposent et croient que Dieu contrôle tout. Si je me sens fatigué, cela provient peut-être d’une dépendance vis-à-vis de moi-même ou des circonstances.

Quand nous en viendrons à faire confiance à Dieu et à nous reposer pleinement en lui, nous volerons comme des aigles, ce sera comme si nous renaissions à chaque instant. Alors ne cessez pas de courir, assurez-vous de marcher, mais mettez vos attentes uniquement en Dieu, car vous ne serez jamais déçus (Ps 34.6). Attendez en faisant confiance à Dieu, alors tout ira bien.

Pasteur Joel

Share Button