THE NATIVITY STORY

told in English.
Bible readings reminding us of the prophecies and their fulfillment in the birth of Jesus, traditional and newer songs (carols) for everyone to sing, a short talk by Philip Halliday, plus some surprises.
Followed by traditional refreshments.

 

 

——————————————————

Tous en mission ?

Sommes-nous tous en mission, dès lors que nous sommes disciples de Jésus ? Les ministères de missionnaire et d’évangéliste ne sont-ils pas plutôt réservés à quelques-uns, à celles et ceux qui en ont reçu l’appel du Seigneur ? Les deux, mon capitaine !
Dans le Nouveau Testament, on trouve ces deux vérités, et ceci pour de multiples facettes de la vie chrétienne : certains reçoivent un ministère d’enseignement (Éphésiens 4.11), mais tous sont appelés à s’instruire les uns les autres (Col 3.16) ; certains sont évangélistes (Éphésiens 4.11, à nouveau), mais c’est l’affaire de tous que d’annoncer la Bonne Nouvelle (Philippiens 2.14-16).
Comment alors articuler ces deux vérités ? La fonction des personnes qui ont reçu un ministère particulier n’est pas de dégager les autres de leur responsabilité, mais bien au contraire de les affermir dans leur vie chrétienne. Par exemple, la tâche des évangélistes n’est en aucun cas de décharger les disciples du Christ de l’évangélisation, mais au contraire de créer un élan d’évangélisation dans la communauté qui permette à tous de faire sa part.
Si nous ne sommes pas tous missionnaires, nous sommes donc tous bel et bien en mission. Tous appelés à témoigner de l’espérance qui nous a saisi, de l’incarnation du Fils de Dieu, de ce Dieu qui devient homme pour notre salut. Avec Noël qui approche, les occasions ne manqueront pas.
Mais faut-il pour cela que nous partions tous à l’autre bout du monde ? La mission, est-ce que c’est forcément « là-bas », à des milliers de kilomètres ?
Non, évidemment. La France est une terre de mission. Dans notre pays, les protestants évangéliques ne représentent que 1 % de la population. Et, autre chiffre significatif : nous avons une moyenne d’une Église évangélique pour 29000 habitants. Ce n’est pas suffisant pour répandre l’Évangile dans l’hexagone. À chacune et chacun donc de se saisir personnellement de l’envoi en mission du Seigneur (Matthieu 28.16-20) et de témoigner, par des paroles et une vie transformée, à ses collègues, ses voisins, ses copains du club de foot, les musiciens avec qui il joue le week-end, etc. Notre communauté reviendra d’ailleurs sur ces thématiques lors de notre culte mission, le dimanche 3 décembre. À noter dans les agendas.
Membres et amis de l’Église évangélique baptiste de Saint-Jean-de-la-Ruelle, tous en mission sur l’Orléanais !
 Thomas Poëtte,  Pasteur stagiaire
Share Button