Action et confiance en Dieu.

« Jette ton pain à la surface de leau, car avec le temps tu le retrouveras. (…) Tu ne sais pas quel parcours le vent suit ni comment les os se forment dans le ventre de la femme enceinte, de même tu ne connais pas loeuvre de Dieu, lauteur de tout ce qui existe. Sème tes graines dès le matin et le soir ne laisse pas ta main en repos, car tu ne sais pas ce qui réussira : estce que ce sera ceci ou cela ? Estce que lun et lautre seront également bons ? » (Ecclésiaste 11, v.1,5-6).


En ce début d’année scolaire, lire de tels versets de la Bible est à la fois une invite à laction et à la confiance en Dieu.

Chacun(e) d’entre nous est invité(e) à entreprendre, donc à faire des projets et à les réaliser, dans la mesure de ses possibilités bien sûr : « jette ton pain, sème ta semence » (v.1a, 6a), oui, « vas-y, lance-toi, ose, réalise, agis ».

Alors certes, le Seigneur ne demande pas à ses créatures d’être des stakhanovistes, à savoir d’être des personnes qui pratiquent une activité d’une manière excessivement intensive, des sortes de ‘bêtes de travail’, car il commande aussi de prendre un jour de repos dans la semaine (Exode 20, v.9-11) et de se poser et « d’attendre en silence le salut de l’Eternel » (Lamentations de Jérémie 3, v.26) par ex.

Par ailleurs, Dieu nous invite à la modestie et à la confiance, étant conscients que nous dépendons toujours du bon vouloir du Créateur, ne « connaissant pas l’oeuvre de Dieu qui fait tout » (v.5b), et « ne sachant pas ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un ou l’autre sont également bons » (v.6b). C’est en effet le Seigneur qui est en contrôle de tout, étant Souverain et Maître de l’univers et par conséquent aussi de nos vies.

Et ce qui est vrai pour nos vies personnelles l’est également pour la vie de notre communauté d’église de l’Orléanais.

Un projet d’église a été entamé en janvier dernier, trois groupes de travail ont ensuite été mis en place, puis ont travaillé durant le printemps (sur la formation et les activités, sur le bâtiments et les travaux à réaliser, sur le rayonnement de l’église par le biais du témoignage et de la communication), deux dimanches d’essais de deux cultes ont eu lieu en juin, suivis d’un questionnaire concernant cette mise en place de deux cultes auquel chacun(e) d’entre nous a été invité à répondre.

Cet automne commence donc par la mise en place d’activités, faisant suite à ces réflexions. Nous allons « jeter notre pain, semer notre semence », nous allons nous lancer, oser, réaliser, agir, ceci tout en « ne connaissant pas l’oeuvre de Dieu », et en faisant totalement confiance en notre Seigneur « qui fait tout ».

Et pour nous aider dans cette tâche, aux côtés de chacun(e) déjà engagé(e) dans ce projet d’église, nous avons le privilège de pouvoir accueillir une jeune pasteure stagiaire, Mélody, à qui nous souhaitons, avec son mari Florent, la bienvenue.

Alors c’est parti : action et confiance en Dieu !

Christophe Hahling, pasteur

Share Button