moisson‘Après cela, le Seigneur désigna encore 70 autres disciples et les envoya devant lui deux par deux dans toutes les villes et dans tous les endroits où lui-même devait aller. Il leur dit : « La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. Allez-y ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups »’ (Luc 10, v.1-3).
Nous avons vécu une semaine intense, mais formidable, d’annonce de l’Evangile en paroles et en actes lors de la campagne ‘City Station’ de fin octobre dernier, avec des jeunes venus d’ailleurs pour nous aider dans notre témoignage.
A nous de continuer à arroser de nos prières toutes les graines qui ont été semées dans les cœurs des personnes (âgées, enfants, adultes) vers lesquelles nous nous sommes rendus ou qui sont venues vers nous.

Mais la mission n’est pas finie, et la moisson est encore grande ! Et les ouvriers ne sont pas nombreux … voilà pourquoi Jésus le Christ nous exhorte de prier le maître de la moisson (Dieu) de continuer à envoyer encore des ouvriers dans sa moisson.
Le 9 novembre, dimanche de l’église persécutée, nous pensons spécialement aux chrétiens à travers le monde opprimés pour leur foi, eux qui n’hésitent pas à continuer à annoncer l’Evangile dans leur entourage, malgré les menaces, intimidations et persécutions. Prenons-les en exemples.
Et le 30 novembre, dimanche de la mission, nous sommes invités à prier pour celles et ceux qui sont en mission pour le Seigneur, au près comme au loin, et en particulier pour les deux jeunes issus de nos églises baptistes qui s’en vont au Cameroun, Nathan Minard et Vanessa Cavelier.

Dans un texte parallèle à celui de Luc 10 ci-dessus, Jésus dit : ‘ « Voici que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents et purs comme les colombes »’ (Matthieu 10, v.16). A bon entendeur … !

Christophe Hahling, pasteur